12 photographies par Sylvain Pedneault, Jeudi, 13 novembre 2008
Les pompiers de Ste-Madeleine ont signé leur première convention collective avec le Syndicat des pompiers du Québec et le Village de Sainte-Madeleine.

Étaient présents:
- M. Hugo Tessier, Syndicat des pompiers du Québec (SPQ)
- Yannick Chagnon
- Charles Jodoin
- Danny Turcotte
- Jacques Poirier
- Patrick Deroy
- Carole Simpson, Directrice générale, Ville de Sainte-Madeleine
- Pierre Dubuc, Conseiller, Ville de Sainte-Madeleine
- Elvis Deroy, Président section locale SPQ
- M. Simon Lacombe, Maire de Sainte-Madeleine

======


PREMIÈRE CONVENTION COLLECTIVE
POMPIERS DE SAINTE-MARIE-MADELEINE

Le 19 novembre 2008 - Le 13 novembre dernier, le Syndicat des pompiers du Québec, section locale Sainte Marie-Madeleine a signé une première convention collective pour une durée de 3 ans.

Ce groupe de pompiers s’est syndiqué avec le Syndicat des pompiers du Québec vers juin 2007. L’employeur a reçu un avis de négociation à la mi décembre. Il y a eu moins de 10 rencontres pour conclure une entente de principe. Chaque partie a fait des concessions et le tout s’est déroulé dans un grand respect.

Un facteur important qui a ralenti les négociations est l’entente relative à la protection contre l’incendie, entre la paroisse de Sainte-Marie-Madeleine et le village de Sainte Madeleine. L’employeur ne pouvait pas s’engager dans ce même contrat de travail avec les pompiers si le Village ne renouvelait pas l’entente. Mais la signature de cette entente a permis de régler une épineuse question d’ordre monétaire et de ce fait, a contribué à la conclusion de la convention collective des pompiers.

On retrouve essentiellement dans cette première convention collective, un plancher d’emploi de 20 pompiers, un salaire horaire maximum au feu de 19,50 $, une assurance-vie, une protection pour faute professionnelle, un paiement de 3 heures lorsque les pompiers sont appelés à combattre un incendie et chaque pompier doit suivre 45 heures annuellement de formation obligatoire, en plus du 4 heures par semaine pour l’équipe de garde. Bien entendu, tous les pompiers ont des uniformes de travail et de l’équipement sécuritaire payés pour effectuer leur travail.

Il y a des grands changements en ce moment dans le service des incendies de Sainte Marie-Madeleine, une restructuration majeure au niveau du personnel, un nouveau directeur, de l’équipement neuf, le service doit faire l’acquisition d’un nouveau véhicule incendie et les salariés suivent la formation exigée par la loi. Ce qui est conforme à la norme établie, puisque l’on suit les lignes directrices émises par le gouvernement du Québec en matière de sécurité incendie.

Les pompiers de Saint-Hyacinthe et du Mont-Saint-Hilaire font partie du même syndicat que les pompiers de Sainte-Marie-Madeleine. Le nouveau directeur a aussi rencontré les deux autres directeurs de ces municipalités. Les bonnes relations bénéficient à tous, puisque la majorité des services incendies ont souvent besoin d’entraide intermunicipale lors des incendies majeurs.

Pour terminer, le Syndicat des pompiers du Québec, regroupe plus de 3000 pompiers dans plus de 70 municipalités au Québec. Il fait également partie de la centrale syndicale de la FTQ, qui regroupe plus d’un demi-million de syndiqués.

Source :      Hugo Tessier, vice-président, SPQ-FTQ

Partager sur Facebook Écrire un commentaire Emplacement géographique
Photo
Lentille.com: la photographie au service de la formation, la sensibilisation et la prévention.

©2002-2017 Sylvain Pedneault